Afin de garantir un traitement des données en toute confiance, sûr et éthique, nous avons été mandatés par la Confédération (SEFRI) et les cantons (CDIP) pour développer une politique d'utilisation des données pour l'espace de formation suisse (en priorité l'école obligatoire et le degré secondaire II).

La phase de mise en place de ce projet, qui a duré un an, est presque terminée. Nous débuterons la partie opérationnelle le 1er juillet.

Par conséquent:

1. Les questions relatives à l'utilisation des données et à la protection des données dans le système éducatif

... peuvent nous être adressées (guichet). Dans une première phase, les membres des directions d'école et des services administratifs de l'éducation peuvent poser des questions juridiques, techniques et éthiques à notre service desk. Celui-ci élaborera les réponses au fur et à mesure.

Pour le développement d'une politique d'utilisation des données, il est pour le guichet important:

  • de connaître les questions les plus urgentes ainsi que les actions les plus importantes à mener en matière d'utilisation et de protection des données, et
  • d'assurer un développement continu du savoir.

2. Les projets d'utilisation des données

... peuvent être soumis dans le cadre du programme via un formulaire de demande. Au cours des trois prochaines années, nous accompagnerons 10 projets sur le plan méthodologique et, le cas échéant, nous les soutiendrons en mettant à leur disposition une infrastructure appropriée. Un financement assuré ainsi qu'un lien avec l'espace suisse de formation sont deux conditions préalables à la participation au programme. Les projets sont examinés selon nos critères d'évaluation et, s'ils conviennent, sont intégrés au programme au fur et à mesure.

Le programme vise en particulier à:

  • identifier et analyser les aspects centraux du traitement des données dans l'éducation
  • rendre visible les potentiels et les défis.

Les connaissances acquises par le guichet et le programme sont prises en compte dans le développement d'une politique d'utilisation des données. Des propositions de mesures seront élaborées à l'intention des décideurs. L'objectif est de créer une valeur ajoutée claire pour le système éducatif grâce à une utilisation ciblée des données. De plus, l'idéal serait d'atteindre une plus grande cohérence à l'échelle nationale dans le traitement de l'utilisation et de la protection des données.

Notre site web sera adapté en conséquence à partir du 1er juillet et complété par l'accès en ligne au service desk. Si vous souhaitez soumettre un projet et participer ainsi à l'élaboration de la future politique d'utilisation des données dans le système éducatif suisse, nous sommes dès à présent à votre disposition à l'adresse courriel data@!zilch!educa.ch.

Articles associés

Notre nouvelle rubrique a pour but d'informer, transmettre des connaissances et susciter des discussions. Notre premier Dossier Educa est consacré à la thématique très actuelle des «blockchains dans la formation». Notre colloque Educa23 était également placé sous ce thème; notre rétrospective vous donnera des informations détaillées sur cet événement.

Le 1er septembre 2023, la loi fédérale révisée sur la protection des données est entrée en vigueur. Pour les personnes privées (y compris les entreprises) et les organes fédéraux, cela implique des changements importants dans la manière de traiter les données personnelles et d'informer.

Le projet IDENTI du canton de Lucerne s'intéresse à l'identité numérique des élèves et met en lumière les conditions-cadres des moyens d'enseignement numériques ainsi que des applications. Karin Weber et Reto Buchmann, qui assument la codirection du projet, ont esquissé pour nous les premières solutions aux défis identifiés.

Pour une politique d'utilisation des données qui tienne également compte des questions d'équité en matière d'éducation, il faut un dialogue avec toutes les parties prenantes: la recherche, l'environnement scolaire, les entreprises EdTech et l'administration de l'éducation. Le prof. Dr Kenneth Horvath, directeur du projet de recherche «Algorithmic Sorting in Education» à la HEP de Zurich, l'explique dans sa contribution.